Pierre Henry biography Communiqué Musée d’art Moderne BIOGRAPHIE (PDF)

Pierre Henry

Né en 1927 à Paris.
Vit et travaille à Paris.

« A 82 ans, je ne rêve que de composer la musique du futur » (Télérama, décembre 2010) Pierre Henry se présente comme un novateur absolu dans le domaine de la musique. Père de la musique électroacoustique et de la musique concrète, sa quête d’un renouveau musical se caractérise par une recherche autour des musiques expérimentales dans un compromis toujours très maîtrisé entre l’évolution des technologies et la pratique musicale la plus classique. Son studio, devenu sa maison, s’est transformé au fil des années en un vrai musée du son : salon transformé en studio de composition, sous-sol en auditorium d’enregistrements. Cette « Maison de sons » laisse à découvrir des peintures, des installations de matériels techniques, des sculptures et des collages, des souvenirs de concerts et de ses nombreuses collaborations artistiques.

Dates importantes

1982
Fondateur et directeur artistique du second studio de recherche musicale, « Son/Ré ».

1971
Le studio « Apsome » déménage dans une maison du douzième arrondissement

1967-1980
Dix-huit disques dans la collection Prospectives du 21e siècle

Années 1960
Série de performances avec les plasticiens Yves Klein, Jean Degottex, Georges Mathieu, Nicolas Schöffer, Thierry Vincens

1959
Création du premier studio d’enregistrement indépendant en France

1958-1982
Autofinancement de son studio
Réalisations de nombreuses musiques de films, de scènes et publicitaires

1958
Fondation du studio « Apsome », premier studio privé consacré aux musiques expérimentales et électroacoustiques, en collaboration avec Jean Baronnet et Isabelle Chandon.
Recherches pures en associant des techniques nouvelles et des procédés électroniques dont il est l’inventeur

1955
Création par Maurice Béjart de la Symphonie pour une homme seul. Suivront quinze ballets avec Pierre Henry en collaboration avec d’autres chorégraphes (Georges Balanchine, Carolyn Carlson, Merce Cunningham, Alwin Nikolaïs, Maguy Marin)

1951
Orphée, premier opéra concret

1950-1958
Chef des travaux au Groupe de Recherche de Musique Concrète de la radio RTF. Il y compose une vingtaine d’œuvres majeures et de nombreuses émissions radiophoniques.

1949-1950
Rencontre avec Pierre Schaeffer et fondement de la musique concrète

1949
Début de sa collaboration avec Maurice Béjart

1948
Première musique de film Voir l’invisible, interprétés avec des objets acoustiques

1945-1951
Carrière de musicien d’orchestre, piano et percussions et recherche sur une lutherie expérimentale

1944-1950
Composition de nombreuses œuvres instrumentales

1937-1947
Elève au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (classes d’Olivier Messiaen, Félix Passerone, Nadia Boulanger)

Opus et Œuvres

2013
Pierre Henry, autoportrait en 53 tableaux, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

2010
Envol
Empreintes (en hommage à Arman)

2009
Capriccio
Dieu nouvelle version
Sinfonietta
Symphonie collector (en hommage à Pierre Schaeffer)

2008
Miroirs du temps
Investigations 2
Un monde lacéré, pour dispositif électroacoustique (dédié à Jacques Villeglé)
Battements
Variance II

2007
Pleins jeux, Cité de la Musique
Utopia (en hommage à Claude-Nicolas Ledoux), la Saline Royale d’Arc et Senans
Trajectoire, salle Olivier Messiaen de Radio France
Objectif Terre, Festival d’Avignon et sur l’Esplanade de la Défense à Paris
Pulsations
Impressions sismiques

2006
Grande toccada
Deux coups de sonnette (avec la voix de Laure Limongi)
Annonces sonores pour 2 lignes de tramway et 28 stations de Mulhouse
Variance (hommage à Luc Ferrari)

2006
Comme une symphonie, hommage à Jules Verne
Orphée dévoilé
Deux coups de sonnette, évocation radiographique inspirée du « Journal de mes sons » et autres textes
Voyage initiatique (dans le cadre des soirées « Pierre henry chez lui III » au domicile du compositeur)

2004
Lumières, œuvres en trois parties
Métamorphoses d’Ovide I
Métamorphoses d’Ovide II

2003
Labyrinthe ! (expédition sonore en dix séquences)
Duo, avec piano
faits divers
Schatenzonen, version radiophonique

2002
Dracula
Sonate d’ondes courtes 2
Carnet de Venise
Zones d’ombre
Mobile, musique originale pour un ballet de Maurice Béjart avec clavecin
Bach
Requiem profame
Equivalences

2001
Poussière de soleil, live avec Erik Truffaz
Par les grèves, remix du « Prélude à l’après-midi d’un faune » de Claude Debussy

2000
Phrases de quatuor
Tam tam du merveilleux
Concerto sans orchestre pour piano solo et sons enregistrés, traversée des Cercles de l’Enfer du Dante en compagnie de Frantz Liszt
Dans la rue, version longue de la Sonate d’ondes courtes
More, remix d’un titre du trompettiste de jazz Erik Truffaz

1999
Apparitions concertées

1998
La dixième remix
Une tour de Babel, premier épisode de « L’homme au microphone », en 7 mouvements
Fantaisie Messe pour le Temps présent, composé avec Michel Colombier et William Orbit
Le Xe remix
Les sept péchés capitaux, en 2 parties et 14 mouvements
Tokyo 2002

1997
Histoire naturelle

1996
Intérieur/Extèrieur

1995
Notations sur La Fontaine (diffusé sur France Culture)

1993
L’Homme à la Caméra (musique du film de Dziga Vertov)
Les chants de Maldoror (œuvre radiophonique, diffusé sur France Musique)

1992
Maldoror (feuilleton en 50 épisodes d’après Lautréamont avec Cécile Violet)

1989
Une maison de sons

1988
Le Livre des Morts égyptien
Echo d’Orphée
Variations pour les cordes du piano 2

1986
Portrait-Souvenir (à la mémoire de François Dufrêne)

1985
Hugosymphonie / Les cinq éléments (avec Martine Viard)

1984
La Ville

1982
Pierres réfléchies (inspirée de Roger Caillois)

1981
Noces chymiques, rituel féérique en 12 journées (avec Daniel _ Mesguich, Franck Royon le Mée, Urban Sax)

1979
La Xe symphonie de Beethoven (composée d’après des microstructures extraits des neufs symphonies de Beethoven)

1977
Dieu (d’après l’œuvre de Victor Hugo avec Jean-Paul Farré)

1976
Parcours-cosmogonie (en douze concerts)

1975
Futuristie (en hommage à Luigi Russolo)

1974
Enivrez-vous (d’après Baudelaire avec Caroly Carlson)

1973
Kyldex
Prisme

1972
Deuxième symphonie

1970
Gymkhana
Fragments pour Artaud
Mouvement-Rythme-Etude

1969
Ceremony (en collaboration avec Spooky Tooth, groupe de musique anglais)

1968
L’Apocalypse de Jean (inspiré par l’Apocalypse de Jean)

1967
Messe pour le temps présent (collaboration avec Michel Colombier, commande de Maurice Béjart)
Messe de Liverpool

1963
Variations pour une porte et un soupir, ballet

1962
Le Voyage, d’après Le Livre des Morts tibétains

1961
La Noire à soixante

1959
Investigations, ballet de Maurice Béjart
Entité

1958
Coexistence
Fragments pour Artaud

1956
Haut voltage, ballet de Maurice Béjart

1955
Spirale
Création de la Symphonie pour une homme seul par Maurice Béjart

1954
Spatiodynamisme
La Reine Verte, ballet de Maurice Béjart

1953
Le Voile d’Orphée
Variations pour les cordes du piano

1951
Orphée, opéra expérimental (de Pierre Schaeffer en collaboration avec Pierre Henry, chorégraphié par Maurice Béjart)
Musique sans titre

1950
Symphonie pour un homme seul (en collaboration avec Pierre Schaeffer, chorégraphié par Maurice Béjart en 1955)
Concerto des ambiguités
Bidule en ut, musique concrète
Microphones bien tempérés
Aube
Batterie fugace
Fantasia
Tam Tam I, II, III, IV
Tam Tam concret

1949
Voir l’invisible, musique du film de Jean-Claude Sée, composée et jouée par Pierre Henry sur instruments préparés

Prix et honneurs

1970
Grand prix de l’académie Charles Cros
1985
Grand prix national de la musique
1987
Grand prix de la SACEM
1988
Victoires de la musique
1996
Grand prix de la Ville de Paris
1996
Grand prix de la SACD
1997
Prix Karl Sczuka
1998
Hommage des Victoires de la Musique pour l’ensemble de sa carrière
2005
Qwartz électronique d’honneur
Prix du Président de la République de l’Académie Charles Cros pour l’ensemble de son œuvre
- Commandeur de la Légion d’Honneur
- Commandeur des Arts et Lettres
- Officier de l’ordre du Mérite

Bibliographie

- Pierre Henry, Pour penser à une nouvelle musique, (1947), In Journal de mes sons suivi de Préfaces et manifestes, Actes sud, 2004
- Pierre Henry, Journal de mes sons, Arles, Actes Sud coll. « un endroit où aller », 2004
- Michel CHION, Pierre Henry, Fayard, Paris, 2003.
- Pierre Henry, L’ABCFINOPRSTV, non éd., c. 1984

Vidéographie

- Eric Darmon et Franck Mallet, Pierre Henry ou l’art des sons, film de 52 mn, « Mémoire magnétique », Arte France, 2006