Marcell Esterhazy / v.n.p V.2.0 / du 15 novembre au 20 décembre 2008 à propos

v.n.p V.2.0 présente un repas familial. Ce déjeuner est un rituel pour la famille de l’artiste : chaque dimanche, elle se réunit autour du grand-père. Il occupe la place du chef de table. Le grand-père semble manger à une vitesse normale tandis que son entourage est pris d’une agitation et d’une nervosité peu coutumière car la vitesse de lecture de la vidéo est accélérée. Ses proches tiennent donc une conversation extérieur qui échappe totalement au vieil homme, dans une langue comique, inintelligible.

Par cette intervention, l’artiste tente de protéger le vieil homme : « ralentir le temps, l’arrêter, le reprendre […], allonger la durée de vie de mon grand père, m^me si cela arrive au moyen d’une accélération forcée et donc d’une diminution de la durée de notre propre vie ».

Ce travail est une réflexion sur le sentiment d’isolement et d’incompatibilité sociale qui s’établit au fur et à mesure entre les générations de notre société. Dans le contexte familial hongrois, le grand-père représente une période historique du pays ; il vit encore dans la Hongrie précédant la chute du mur où le gouvernement, l’utopie du socialisme puis son échec, entraînèrent le ralentissement des processus sociaux.

Comme le titre le suggère, ce travail est aussi un hommage rendu au grand-père, le lien entre le passé et le présent. En effet, v.n.p est l’abréviation sténographique de son nom.